Catégories
B2 - Articles de recherche

Les politiques frontalières pendant la période Covid-19 en France et leurs effets sur le tourisme

Aujourd’hui tout semble normal, mais il faut se souvenir que quelques années après, le début de Covid-19 en 2020, la vie était différente. Le virus affectait notre vie quotidienne. Non le travail et l’école seulement, mais aussi les voyages. La question se pose de savoir comment le tourisme a changé : Comment a le domaine de tourisme en France été affecté par la fermeture des frontières en raison du Covid-19 ? Cet article essaye de répondre, en se concentrant tout d’abord sur le tourisme international. Il abordera ensuite le tourisme local français et donnera un exemple des frontières entre la France et l’Allemagne affectées par le virus. 

Le Tourisme International :

Figure 1 : Un homme fait tourner un globe terrestre (2020). Photo : ALY SONG / REUTERS

Dans un premier temps, j’évoquerai la façon dont le tourisme international des Français a été affecté par Covid-19. Cette crise signifiait la fermeture des frontières, alors en résultat a compliqué le tourisme. Il était nécessaire d’apprendre à vivre et survivre cette nouvelle monde (Rimbert, 2021). Au printemps 2020, la France a établi une politique de confinement de mars à mai. Ensuite, une période de « déconfinement » a commencé, pour reprendre petit à petit la vie normale. La fermeture des frontières et le confinement ont provoqué une réduction globale de la demande. Non seulement des interdictions de circuler, ce qui compliquait les déplacements pour le passage des frontières, mais de nombreux événements ont été annulés. Cela concerne les festivals, les sports et les rassemblements culturels. Au moment où l’article de Briant et al. a été écrit, la perte d’activité était estimée à 40 % en moyenne. Le secteur de l’hôtellerie est le plus touché. Les bars, discothèques et autres lieux de vie nocturne ont également été fortement affectés (Briant et al, 2021).

Le Tourisme Local :

Figure 2 : Sur les remparts de Saint-Malo (2023).  Photo : MATHIEU PATTIER /OUEST FRANCE/MAXPPP

Dans un second temps, j’analyserai comment le tourisme de l’intérieur de la France a changé. Parce que le tourisme international a été rendu difficile par les changements dans les politiques frontalières, le tourisme local est plus populaire. Bien que la raison pourrait être motivée par des raisons géographiques et politiques, il offre une nouvelle dimension sociale et de nouvelles expériences locales. Il est basé sur le lien établi entre la région et ses habitants et se concentre sur leur identité. Il est un type de ‘slow’ tourisme, ainsi que de tourisme éthique et de développement durable. La directrice de l’Office de Tourisme de Corrençon-en-Vercors en a parlé. Danielle Fantin explique que, oui, le virus a fait du mal, mais que c’est aussi une opportunité et cela permet de renforcer le tourisme local (Briant et al, 2021).

Les Frontières Franco-Allemandes :

Cela nous amène au point suivant, qui concerne la manière dont ces politiques ont affecté les frontières françaises, plus particulièrement les frontières franco-allemandes. Alors que les frontières étaient fermés, un événement rapide et violent a conduit les résidents locaux à devoir limiter leur mobilité et à avoir des difficultés à aller au travail ou à l’école, ou à en revenir. En raison de l’époque avant le virus, où l’intégration entre les deux côtés de la frontière était plus élevée, ce contexte historique a compliqué le changement. Le discours sur les frontières en Alsace a toujours existé et a été encouragé ensuite. Les médias ont bien sûr joué un grand rôle dans cette problématique, en établissant des liens entre la représentation de la frontière et les sentiments identitaires (Clementi, 2022).

Conclusion :

Pour conclure, il est nécessaire de mentionner que la pandémie de Covid-19 a eu un effet majeur sur le tourisme en France. Les complications concernant les frontières françaises ont ouvert de nouveaux défis, mais aussi de nouvelles opportunités pour ce secteur économique. Cela ne se voit pas seulement dans le tourisme international, mais aussi dans les voyages et les déplacements locaux ! Il pourrait être intéressant d’examiner comment les politiciens français considèrent aujourd’hui leurs décisions concernant la pandémie et ce qui aurait pu se passer différemment, en particulier en ce qui concerne la fermeture des frontières. 

Emma Grofe

Bibliographie :

Briant, E., Bechet, M., Machemehl, C., & Suchet, A, (2021). Utopies d’un tourisme en renouvellement. À propos des adaptions en cours dans les destinations touristiques confrontées à la crise sanitaire prolongée de la COVID-19 en France. Téoros, 39(3). https://doi.org/10.7202/1074904ar

Clementi, K. (2022). Ce que la crise sanitaire révèle du rapport à l’espace : le cas de la fermeture de la frontière franco-allemande an Alsace. Psychologie Française, 67(3), 223-247. https://doi.ord/10.1016/j.psfr.2022.03.004

Rimbert, G. (2021). Une politique (touristique) sans ministère ? Mondes du Tourisme, 20. https://doi.org/10.4000/tourisme.4149



Citer ce billet
egrofe (2024, 8 mai). Les politiques frontalières pendant la période Covid-19 en France et leurs effets sur le tourisme. RUGFLEC1. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nl6

2 réponses sur « Les politiques frontalières pendant la période Covid-19 en France et leurs effets sur le tourisme »

Vous commencez fort en utilisant un exemple récent sur le Covid. C’est un début accrocheur qui attirera l’attention avec l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search