Catégories
B2 - Articles de recherche

Le pouvoir de l’art frontalier

Dans quelle mesure l’art frontalier offre-t-il une perspective alternative sur les conflits transfrontaliers ?

Áine Dempsey 

À travers le monde on peut voir des frontières dures avec des barbelés, des grands murs, des policiers et leurs armes. Ces marques de divisions entre des communautés sont souvent soumises à un regard impitoyable. Cependant il y a aussi des signes de l’esprit à ces frontières, qui inspirent le monde, cela se matérialise dans le forme de l’art. On peut dire que l’art frontalier est un phénomène de l’humanité qui est un force incommensurable.  Alors, on arrive à une question majeure dans notre société aujourd’hui: dans quelle mesure l’art frontalier offre-t-il une perspective alternative sur les conflits transfrontaliers ? Cette question sera abordée avec du Nord de L’Irlande. Avec ces références, nous discuterons l’art comme forme de communication, l’art comme moyen de surmonter la violence et finalement de la création de solidarité. 

L’art et la communication 

L’art aux frontières, généralement sous forme de fresques murales, est un moyen d’amplifier un message, ou comme certains le décriraient, le border art alimente l’imaginaire d’un monde fermé (Chadenat, 2019). C’est une façon pour les communautés de parler de leurs pertes, de leurs espoirs et de leurs peines sans le voyeurisme des médias, simplement par l’expression artistique et la solidarité. Un moyen gratuit de communiquer avec le monde. Nous avons vu cela se produire depuis des décennies en Irlande du Nord, où l’art aux frontières est devenu une partie intégrante de la vie sous occupation. Environ 2000 fresques murales ont été créées en Irlande du Nord depuis les années 1970 et ont attiré l’attention du monde entier (EuroNews 2019). Sans cet art, nous perdrons un dialogue crucial qui maintient vivante l’histoire et promeut la paix.

L’art et la violence 

L’art est un moyen de transformer les frontières au-delà de la violence et de la séparation. Dans une interview sur le thème des frontières et de la photographie, Ganivet nous a rappelé que la guerre et la frontière étaient inextricablement liées(Ganivet, 2021). Une autre perspective vient de Reece, la frontière produit la violence qui l’entoure (Olivarius, 2017). Mais quel rôle a joué l’art dans cette présence de la violence ? L’art peut surmonter la violence. En Irlande du Nord, dans les rues le long des lignes de frontière autrefois consumées par la violence, les artistes et les communautés divisées se réunissent pour repeindre les murs avec des messages d’espoir (Peripeleties). L’art devient un acte d’unité dans des lieux de division. Dadi a également rappelé le potentiel à long terme de l’art aux frontières, en créant des rappels sur les pertes et la violence causées par la partition, offrant ainsi aux générations successives des ressources pour repenser leurs positions (Dadi, 2023, p. 68). Dans le présent et le futur, l’art aux frontières peut être un outil contre la violence.

L’art et la solidarité 

Ce que nous avons appris jusqu’à présent, c’est que l’art aux frontières est une manière alternative pour les communautés de communiquer et de remettre en question la présence et les impacts de la violence. Mais comment l’art aux frontières impacte-t-il la communauté plus large au-delà de ceux qui vivent aux frontières physiques ? Les fresques murales en Irlande du Nord ne se limitent pas seulement à ce conflit régional, comme nous le savons. Au lieu de cela, ces fresques murales parlent puissamment à des mouvements sociaux plus larges tels que le Rwanda, la Palestine, et à des messages généraux d’espoir et de paix. Ce que cela signifie, c’est que l’art aux frontières peut non seulement unifier les communautés locales, mais aussi connecter des communautés mondiales et symboliser une solidarité mondiale. En ce sens, les frontières sont bien plus que des divisions, ce sont des phares de la force communautaire.

McCann, M. [Mal McCann]. (s.d.). La foule nombreuse lors du dévoilement des fresques murales palestiniennes sur le Mur international de la Falls Road à Belfast.

L’art offre une perspective au-delà du regard normatif sur les frontières et leurs communautés. L’art aux frontières est un moyen pour les communautés de dénoncer la violence, les aspirations à la paix et les commémorations des pertes. L’art aux frontières a également le potentiel de transformer les lieux de violence en lieux de coopération. L’art aux frontières est également la création de la solidarité, une vision alternative des frontières comme lieux de division vers des lieux d’unité. Au-delà de cette révélation, il serait utile de comprendre également comment l’art aux frontières peut être efficace en tant qu’outil politique.

Bibliography 

Chadenat, T. (2019, April 7). Un regard sur les fresques emblématiques de l’Irlande du Nord 25 ans après l’Accord du Vendredi Saint. . https://www.radiofrance.fr/franceculture/border-art-signe-de-fermeture-du-monde-3631315

Dadi, I. (2023). Art and the 1947 Partition of South Asia. In Iftikhar Dadi (Ed.), Art and Architecture of Migration and Discrimination

Euronews. (2019, April 7). A look at Northern Ireland’s iconic murals 25 years after the Good Friday Agreement. Retrieved from https://www.euronews.com/culture/2023/04/07/a-look-at-northern-irelands-iconic-murals-25-years-after-the-good-friday-agreement

Peripleties. (n.d.). Irlande : fresques murales de Belfast et Derry. Retrieved from https://www.peripleties.fr/irlande-fresques-murales-belfast-derry/

Ganivet, E. (2021). Frontières & Mythologies personnelles : un entretien avec Emeric Lhuisset. *Revue Internationale des Sciences Humaines et Sociales*, *(Volume)*, *(Issue)*, *(Page range)*. https://journals.uvic.ca/index.php/bigreview/article/download/20447/9202

McCann, M. (Photographer). La foule nombreuse lors du dévoilement des fresques murales palestiniennes sur le Mur international de la Falls Road à Belfast.

https://www.irishnews.com/news/northern-ireland/new-murals-in-support-of-gaza-unveiled-in-belfast-MWGM2UJP6RFGJLPNASPYURAQBQ/

Olivarius, L. (2017). The border produces the violence that surrounds it. Visavis. http://www.visavis.dk/2017/03/the-border-produces-the-violence-that-surrounds-it/



Citer ce billet
ained (2024, 8 mai). Le pouvoir de l’art frontalier. RUGFLEC1. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nl5

4 réponses sur « Le pouvoir de l’art frontalier »

Ce passage met en avant de manière intéressante le pouvoir de l’art comme instrument pour surmonter les frontières et favoriser la compréhension entre différentes communautés. Je trouve que c’est un sujet intéressant. Je n’y avais pas vraiment réfléchi auparavant!

Article original sur les frontières qui associe l’art aux problèmes et conflits mondiaux, en particulier les terribles crimes contre l’humanité perpétrés, en ce moment même, à l’encontre des Palestiniens.

tu as choisi un thême très très interessant et l’article est vraiment bon écrit. Super!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search