Catégories
B2 - Articles de recherche

Gaz, Politique et Sécurité : Le Dilemme de la Dépendance de l’Union Européenne au Gaz Russe

Figure 1 Les méthaniers en provenance de Russie, comme celui-ci dans la région de Sakhaline, continuent d’alimenter la demande européenne. (Sergei Krasnoukhov/Tass/SIPA Usa)

Dans un monde interconnecté, la sécurité énergétique est une préoccupation majeure pour les pays du monde entier. L’Union européenne (UE), avec ses nombreux pays membres, doit relever des défis uniques pour garantir son indépendance énergétique. L’un des problèmes est sa dépendance au gaz russe. En tant que principal fournisseur de gaz naturel en Europe, la Russie exerce une influence considérable sur le paysage énergétique du continent. Cependant, cette dépendance au gaz russe soulève des préoccupations essentielles concernant la vulnérabilité de l’UE aux pressions politiques et aux tensions géopolitiques. Dans cet essai, la question suivante sera analysée : « Dans quelle mesure la dépendance à l’égard du gaz russe constitue-t-elle un problème pour la sécurité énergétique de l’Union européenne ? » Tout d’abord, j’examinerai les complexités de la dépendance de l’UE au gaz russe, je me concentrerai ensuite sur la réduction de la dépendance à l’égard du gaz russe. Enfin, j’analyserai les conséquences pour la Russie.

            Premièrement, la dépendance de l’Union européenne au gaz russe expose la région à des risques géopolitiques et économiques considérables. L’Union européenne est confrontée à une dépendance à l’égard du gaz russe, en particulier en raison des importations massives effectuées par certains pays tels que l’Allemagne, la France et l’Italie. Cette dépendance expose l’UE à des risques, car elle la rend vulnérable aux pression politiques. L’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022 a été un réveil brutal pour l’Union européenne, qui a subi les conséquences de sa dépendance continue au gaz russe. Les interruptions des livraisons de gaz via les gazoducs Nord Stream et Yamal ont mis en évidence la vulnérabilité de l’Europe et ont conduit à une flambée des prix de l’énergie, entraînant des difficultés financières pour les ménages et les entreprises (Malingre et Pécout, 2024). Cette exemple illustre clairement les risques auxquels est confrontée l’UE. Les pressions politiques exercées par la Russie sont une risque pour la sécurité énergétique de l’UE.

Deuxièmement, la réduction drastique des fournitures de gaz russe à l’Europe a poussé les pays européens à diversifier leurs sources d’approvisionnement en énergie. (Kardas, 2023). Par exemple, l’Allemagne, qui était autrefois le plus gros importateur de gaz russe, a complètement cessé d’importer du gaz russe. Au lieu de cela, elle a renforcé sa coopération gazière avec la Norvège, devenant ainsi son principal fournisseur de gaz en 2022. De plus, des accords ont été conclus avec des partenaires hors UE, comme les États-Unis, pour fournir du gaz liquéfié (LNG) à l’Allemagne (Locatelli, 2011). Comparativement à 2021, la part des importations de gaz naturel en provenance de la Russie a chuté de 24,3 % au troisième trimestre de 2022, ne représentant plus que 15 % du total importations (Yanatma, 2023). Cette diversification des sources d’approvisionnement réduit la dépendance de l’UE à l’égard du gaz russe et renforce sa sécurité énergétique.

            Troisièmement, la réduction des livraisons de gaz à l’Europe a également eu des conséquences pour la Russie. En réduisant considérablement ses livraisons de gaz à l’UE en 2022, la Russie visait un avantage stratégique. Toutefois, la flambée des prix qui en a résulté a involontairement entraîné des revers financiers pour la Russie et une résistance inattendue de la part de l’Europe (The economist, 2024). Aussi la perte du marché européen oblige la Russie à chercher de nouveaux marchés, mais il semble peu réaliste à ce stade de trouver une alternative rapide et lucrative que l’Europe (Kardas, 2023). La réduction de l’approvisionnement en gaz de l’Europe a donc également eu des conséquences négatives pour la Russie.

En conclusion, la dépendance de l’UE au gaz russe présente des défis et des implications multifacettes pour la sécurité énergétique de la région. Bien que l’UE ait entrepris des mesures pour diversifier ses sources d’énergie et réduire sa dépendance au gaz russe, le problème reste complexe. La réduction des approvisionnements en gaz russe vers l’Europe a non seulement mis en lumière les vulnérabilités de l’UE, mais a également entraîné des revers pour la Russie. La réduction de l’approvisionnement en gaz a montré la résilience de l’Europe, la rendant moins dépendante du gaz que par le passé.

Bibliographie :

Kardaś, S. (17 Auguste 2023). Own goal: How Russia’s Gas War has backfired. ECFR. https://ecfr.eu/article/own-goal-how-russias-gas-war-has-backfired/

Locatelli, C. (2011). Interdépendances et conflictualités russo-européennes en matière de gaz naturel. Revue internationale et stratégique, 84, 95-103. https://doi.org/10.3917/ris.084.0095

Malingre, V., & Pécout, A. (2 Mai 2024). Sevrée du Gaz Russe, l’Europe dans le Piège de l’énergie chère. Le Monde.fr. https://www.lemonde.fr/economie/article/2024/05/02/sevree-du-gaz-russe-l-europe-dans-le-piege-de-l-energie-chere_6231076_3234.html

The Economist Newspaper. (2 Mai 2024). Russia’s gas business will never recover from the war in Ukraine. The Economist. https://www.economist.com/finance-and-economics/2024/05/02/russias-gas-business-will-never-recover-from-the-war-in-ukraine

Yanatma, S. (24 Février 2024). How has a year of War in Ukraine changed the energy used in the EU?. euronews. https://www.euronews.com/green/2023/02/24/europes-energy-war-in-data-how-have-eu-imports-changed-since-russias-invasion-of-ukraine



Citer ce billet
maurasmit (2024, 8 mai). Gaz, Politique et Sécurité : Le Dilemme de la Dépendance de l’Union Européenne au Gaz Russe. RUGFLEC1. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nmn

4 réponses sur « Gaz, Politique et Sécurité : Le Dilemme de la Dépendance de l’Union Européenne au Gaz Russe »

J’ai beaucoup aimé votre article! Il était très instructif et il a donné de grandes idées sur le sujet. Ce que vous faites très bien, c’est appuyer vos affirmations en donnant des statistiques. En outre, vos exemples sont bien choisis et conviennent au but de donner un contexte au sujet. Faites attention à l’utilisation des guillemets lorsque vous posez votre question. Ils ne sont utilisés que pour les citations. Outre ce petit point, juste un très bon essai

Ta structure dans chaque paragraphe est parfaite! L’explication de la raison pour le choix des exemples renforce vos arguments.

Ton introduction est très clair. J’aime bien ton sujet, parce que c’est très actuel aux Pays-Bas aujourd’hui, et spécifiquement pour Groningue. Il aurait été utile que vous le mentionniez dans votre article ou votre introduction !

Vous utilisez de bonnes combinaisons de mots, ce qui rend la lecture agréable. L’utilisation de chiffres donne une impression de sérieux et de professionnalisme. Il est également clairement ordonné. En outre, il est très clair et intéressant à lire. C’est une grande slay !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search